La lutte collective chenille processionnaire du pin en Pays de la Loire

Pourquoi lutter collectivement ?

Regroupées en colonies, les chenilles processionnaires s’attaquent aux aiguilles des pins. La consommation du feuillage entraîne une défoliation massive, un préjudice esthétique, un affaiblissement des arbres… Ces chenilles représentent aussi un risque sanitaire pour l’homme et les animaux car elles sont pourvues de poils microscopiques très urticants qu’elles libèrent dans l’air. Ces derniers restent virulents même plusieurs mois après la disparition des chenilles, surtout dans les anciens nids. Très allergènes, ils sont responsables de réactions allergiques chez l’homme (plaques rouges, cloques, démangeaisons intenses et sensation de brûlures durant quelques heures voire quelques jours, chocs anaphylactiques dans les cas les plus graves…). Les risques sont beaucoup plus importants chez les enfants. Chez les animaux, les plus vulnérables sont les chiens et les chevaux, les poils urticants peuvent provoquer des lésions à la langue, truffe et muqueuses, oedèmes, étouffements, réactions allergiques, voire anaphylactiques. 

La mise en place d’une lutte collective de traitement des pins permettra de limiter une trop grande prolifération et de limiter les nuisances à un niveau supportable pour les activités humaines.

Comment participer à la lutte collective ?

Les inscriptions sont closes.

L’intervention de Polleniz se déroulera à partir du mois de septembre et jusqu’en début d'année, chez tout particulier s’étant inscrit. Si vous êtes une collectivité et que vous souhaitez vous inscrire, vous pouvez remplir le formulaire ou nous contacter par téléphone. Cette campagne de lutte biologique est sans danger pour l’homme, les animaux et l’environnement. Le produit pulvérisé, inscrit dans la liste des produits de biocontrole, détruit le système digestif des chenilles lorsqu'elles l’ingèrent en même temps que les aiguilles. Il sera donc appliqué à l’automne, période où elles en consomment en grande quantité.

Les tarifs 2021* : 

  • de 1 à 5 pins : 82 €
  • de 6 à 10 pins : 118,5 €
  • de 11 à 15 pins :155,5 €
  • de 16 à 20 pins : 207 €
  • de 21 à 25 pins : 258,5 €
  • de 26 à 30 pins : 310 €
  • de 31 à 35 pins : 361,5 €
  • de 36 à 40 pins : 413 €
  • de 41 à 45 pins : 464,5 €
  • de  46 à 50 pins : 515 €
  • plus de 50 pins : tarif sur devis

* Sous réserve de participation éventuelle de votre commune. Pour plus d'informations, contactez votre mairie.

La Foire Aux Questions

Pourquoi faut-il que je traite mes pins tous les ans ?

La chenille processionnaire du pin a un cycle de développement annuel, avec un niveau de pullulation variable, mais sans années de non développement. Si des zones non traitées demeurent, elles viendront immanquablement réinfecter les zones traitées.

Pourquoi faut-il que je m’inscrive alors qu’il n’y a pas encore de chenilles sur mes pins ?

Pour organiser la campagne de lutte collective et les tournées de traitement, les inscriptions doivent être terminées avant le démarrage de la lutte. Cela permet d’anticiper les zones à traiter, d’être efficient sur la courte période de traitement (cycles larvaires de la chenille de septembre à décembre), et de proposer des tarifs accessibles à tous.

Quels sont les risques de ne pas traiter mes pins ?

Ne pas traiter les pins où des chenilles sont présentes engendrera une défoliation plus importante des arbres et augmente le risque d’entrer en contact avec les chenilles, entrainant urtication, conjonctivites, problèmes respiratoires ou oculaires pour l’homme, nécrose de la langue pour les animaux.

Le risque est également d’avoir une pullulation de chenilles encore plus importante les années suivantes. Un couple de papillons engendre une colonie de chenilles, soit en général entre 70 et 200 individus , donc au moins une trentaine de couple de papillons reproducteurs l’année suivante.

Qu’est-ce-que le principe de la lutte collective chenille processionnaire du pin ?

Plus il y aura de personnes à participer à la lutte collective, plus la lutte sera efficace. De plus, lutter collectivement permet de réduire les coûts d’intervention et ainsi rendre la lutte accessible à un plus grand nombre.

Pourquoi n’est-il pas possible de prendre rendez-vous pour le traitement de mes pins ?

La lutte organisée par Polleniz se fait uniquement de manière collective, il n’est donc pas possible de prendre de rendez-vous de manière individuelle. Pour la lutte au cas par cas, il faut se tourner vers une structure spécialisée dans la désinsectisation.

Peut-il y a voir des chenilles processionnaires du pin sur d’autres arbres ?

La chenille processionnaire du pin ne peut être présente que dans les arbres résineux tels que les pins ou les cèdres.

Quelle est la toxicité du traitement ?

Le Bacille de Thuringe est non toxique pour l’homme et les animaux, c’est un produit de biocontrôle. Cela désigne un ensemble de méthodes de protection des végétaux basé sur l’utilisation de mécanismes naturels.

Lors de la pulvérisation des arbres, un dépôt de produit non toxique peut avoir lieu sous, et à proximité des zones traitées, ainsi que la dispersion de poils urticants, ce qui pourrait occasionner des réactions allergiques en cas d’exposition.

Aussi, afin que l’intervention puisse avoir lieu, il faut impérativement :

  • Bâcher votre piscine ou couvrir tout point d’eau
  •  Si vos animaux vivent à l’extérieur, retirer niche et gamelles
  • Ranger ou bâcher les jeux d’enfants (toboggan, cabane, jouets en plastique….)
  • Protéger ou ranger le mobilier de jardin (parasol, chaise, table, tapis, chaise-longue…)
  • Vous tenir à l’écart des zones traitées lors de l’intervention, et ne pas y pénétrer dans les 6 heures qui suivent

Si toutes ces précautions ne sont pas prises, l’intervention du technicien ne pourra avoir lieu.

Vous remerciant de votre compréhension

Pourquoi le traitement ne se fait plus par voie aérienne ?

Depuis l’Arrêté ministériel de 2011, l’épandage de produits phytosanitaires par voie aérienne dans des zones habitées et fréquentées par le public est interdit.

Le traitement est-il efficace à 100% ?

Le traitement à une efficacité d’environ 85 %. L’élément qui influe sur cette efficacité est principalement la météo :

  • En cas de pluie ou de vent à plus de 19km/h, le traitement ne peut pas avoir lieu pour des raisons techniques (lessivage) ou réglementaires (vitesse du vent)
  • S’il pleut de manière continue dans les jours qui suivent le traitement, les chenilles ne vont pas sortir pour consommer des aiguilles de pin, donc ne pas ingérer le produit. De telles conditions accélèrent le lessivage du Bacille et le rendent moins efficace.

D’autres contraintes techniques, telles que la hauteur ou l’accès aux arbres, peuvent limiter la réussite des traitements.

Est-ce qu’un traitement préventif est possible ?

Le traitement préventif dans le cadre de la lutte contre la chenille processionnaire du pin n’est pas possible. La substance active utilisée (bacille de thuringe) a une efficacité de 8 à 10 jours et agit par ingestion quand les chenilles consomment le feuillage. Ces dernières doivent donc être présentes au moment du traitement.

Existe-t-il d’autres méthodes de lutte que le Bacille de Thuringe ?

Vous pouvez retrouver les méthodes alternatives selon le cycle de la chenille en suivant ce lien

Comment différencier la chenille processionnaire pin de celle du chêne ?

Processionnaire du pin : présente dans les arbres résineux, stades larvaires à l’automne, descend en procession pour s’enterrer dans le sol afin d’y réaliser sa nymphose.

Processionnaire du chêne : ne s’enterre pas car elle fait sa mue à l’intérieur de cocons généralement situés sous les branches charpentières, stades larvaires au printemps.

Programmation des interventions 

Semaine 48 et 49 (du 29 novembre au 10 décembre) :

Echenillage à Pornic

Semaine 44 (du 2 au 5 novembre) :

ANCENIS - ST GEREON - CARQUEFOU - CASSON - COUERON - DREFFEAC - Grand auverne - GUEMENE - PENFAO - GUENROUET - Joué sur erdre - La Chapelle sur Erdre - LE CELLIER - MAUVES SUR LOIRE - MESANGER - Nantes - Nort-sur-erdre - Orvault - OUDON -Pannecé - Petit-Mars - QUILLY - Saint Etienne de Montluc - SAINT GILDAS DES BOIS - Saint Herblain - Sainte Luce sur Loire - Sautron - Sucé sur Erdre - Teillé - Thouaré sur loire - TREILLIERES - Vair sur Loire - VARADES - VILLEPOT

Semaine 43 (du 25 au 29 octobre) :

Poursuite des traitements sur La Baule

Semaine 42 (du 18 au 22 octobre) :

La Baule
Poursuite des traitements de Pornichet

Semaine 41 (du 11 au 15 octobre) :

Poursuite des traitements à St Brévin-les-Pins
Pornichet

Semaine 40 (du 4 au 8 octobre) :

Poursuite des traitements à St Brévin-les-Pins

Semaine 39 (du 27 septembre au 1er octobre) :

St Brévin-les-Pins

Semaine 38 (du 20 au 24 septembre) :

Basse Goulaine - Bouaye - Bouguenais - Brains - Chateau Thebaud - Chaumes-en-Retz - Clisson - Divatte-sur-Loire - Frossay - Gorges - Haute Goulaine -La Chevrolière - La Haie Fouassière - La Montagne - La Planche - Le Bignon - Le Landreau - Le Loroux Bottereau - Le Pellerin - Les Sorinieres - Machecoul - Maisdon Sur Sevre - Pont Saint Martin - Port Saint Pere - Reze - Saint Fiacre Sur Maine - Saint Julien De Concelles - Saint Sebastien Sur Loire - Saint Aignan Grand Lieu - Saint Philbert De Grandlieu - Vallet - Vertou - Vieille Vigne - Vue

Semaine 37 (du 13 au 17 septembre) :

Batz sur Mer - Crossac - Donges - Guérande - Herbignac - La Bernerie en Retz - La Plaine sur Mer - La Turballe - Le Croisic - Pouliguen - Montoir de Bretagne - Paimboeuf - Piriac sur Mer - Préfaille - Saint-André des eaux - Saint-Michel Chef Chef - Saint-Nazaire - Saint-Père en Retz - Saint-Molf - Trignac

Semaine 45 (du 8 au 12 novembre) :

L’Ile d’Olonne et les Sables d’Olonne

Semaine 44 (du 2 au 5 novembre) :

Notre Dame de Riez, Challans, Sallertaine, Beauvoir sur Mer, La Garnache, Grand’Landes
St Georges de Montaigu, Treize Septiers, Cugand, Montaigu, St Philbert de Bouaine, Rocheservière, Les Lucs sur Boulogne

Semaine 42 (du 18 au 22 octobre) :

Notre Dame de Monts -La Barre de Monts - St Vincent sur Jard - Jard sur Mer.

Semaine 41 (du 11 au 15 octobre) :

Poursuite des traitements sur Brétignolles sur mer, La Tranche sur Mer (quartier du Phare), Brem sur Mer, St Gilles Croix de Vie, St Jean de Monts, La Tranche sur Mer (La Terrière)

Semaine 40 (du 4 au 8 octobre) :

Brétignolles sur Mer - La Tranche sur Mer (partie du Phare).

Semaine 39 (du 27 au 1er octobre) :

Saint-Hilaire de Riez

Semaine 38 (du 20 au 24 septembre) :

L’Epine - La Guérinière - Barbâtre - La Tranche sur Mer (partie La Grière)

Semaine 37 (du 13 au 17 septembre) :

Talmont St Hilaire - l’Aiguillon sur Mer - La Faute sur Mer - Noirmoutier - Angles - Longeville sur Mer - L’Epine 

En savoir plus sur les différentes méthodes de lutte