Les enjeux

 

La santé du végétal a toujours constitué un enjeu important pour les productions végétales sur le plan économique. Mais l’accroissement et la mondialisation des échanges, les changements climatiques ou encore la pression démographique sont autant de facteurs qui accélèrent l’évolution des bio-agresseurs (ravageurs, maladies, adventices, agents pathogènes émergents, espèces exotiques envahissantes), et augmentent les risques qui leur sont associés." - Gérald GUEDON, Directeur scientifique de Polleniz

Ce sont maintenant trois enjeux qu’il faut considérer et prendre en compte :

Sécuriser la production alimentaire pour nourrir la population mondiale 
Préserver la santé publique
Garantir les intérêts environnementaux et la biodiversité

Mais évoquer le végétal et son état sanitaire, ce n’est pas seulement parler des productions végétales en agriculture, c’est également aborder les productions du jardinier amateur, les végétaux d’ornement et la flore endémique dans son ensemble.

Le contexte réglementaire actuel :

D’une façon générale les attentes sociétales, nous poussent vers une gestion durable de la santé du végétal, que ce soit pour une agriculture responsable et écologique, une agriculture urbaine biologique et plus largement un environnement végétal accepté dans sa naturalité première. Cela implique le recours croissant à une gestion raisonnée de la problématique sanitaire, à l’utilisation d’intrants à faible impact environnemental et à l'optimisation de l'usage des intrants, pour assurer la santé globale des productions, sans perte de qualité ni de rendement, et des végétaux en général.

Des approches plus globales et plus intégrées (« santé unique », « one health » ou « global health ») commencent à émerger.

Elles pourraient renforcer l’efficacité des efforts pour comprendre et gérer l’impact des bio-agresseurs tout en préservant l’environnement et la santé humaine. Leur principe est de globaliser la production de connaissances tout en proposant des solutions localement efficaces. Les enjeux sont tant biologiques etécologiques qu’économiques et humains.C’est dans un tel contexte, ambitieux, que le réseau POLLENIZ souhaite développer ses missions et les actions qui en découlent.

Jardin en permaculture