Les espèces exotiques envahissantes

La notion d’ « espèce exotique envahissante » a été fréquemment définie. Malécotet al. (2011)  la décrit comme :
  • une espèce étrangère à un territoire ou une partie de territoire (= allochtone) ;
  • qui a été introduite intentionnellement ou accidentellement dans ce territoire ;
  • qui prolifère (en milieu naturel) hors de la zone d’introduction ;
  • et qui cause des dommages et des nuisances (= impacts négatifs) à la biodiversité, au fonctionnement des écosystèmes, à la santé humaine, aux activités humaines, à l’esthétisme.
L’Union européenne, à travers son premier règlement (Règlement UE n°1143/2014  du  Parlement Européen et du Conseil du 22 octobre  2014) sur les espèces exotiques envahissantes, en donne la définition suivante :
Espèce exotique :  tout  spécimen vivant  d'une  espèce, d'une  sous-espèce  ou d'un  taxon  de rang  inférieur  d'animaux, de végétaux,  de  champignons ou  de  micro-organismes  introduit en  dehors  de son  aire  de répartition  naturelle,  y compris toute partie, gamète, semence, œuf ou propagule de cette espèce, ainsi que tout hybride ou toute variété ou race  susceptible de  survivre  et, ultérieurement,  de  se reproduire
Espèce exotique envahissante :  espèce exotique dont l'introduction ou la propagation s'est révélée constituer une menace pour  la  biodiversité et  les  services écosystémiques  associés,  ou avoir  des  effets néfastes  sur  la biodiversité  et lesdits  services
Espèce  exotique envahissante  préoccupante  pour l'Union : une  espèce exotique  envahissante  dont les  effets  néfastes ont été  jugés  de nature  à  exiger une  action  concertée au  niveau  de l'Union  en  vertu de  l'article  4, paragraphe  3.
Espèce  exotique envahissante  préoccupante  pour un  État  membre :  espèce  exotique  envahissante autre  que  les espèces exotiques envahissantes préoccupantes pour  l'Union,  pour laquelle un  État  membre considère, en  s'appuyant sur  des données  scientifiques,  que  les  effets néfastes  de  sa libération  et  de  sa propagation,  même s'ils  ne  sont pas pleinement  démontrés,  sont lourds  de  conséquences pour  son  territoire, ou  une  partie de  celui-ci,  et requièrent  une action  au niveau  de  l'État  membre concerné.
En Pays de la Loire, les espèces exotiques sont nombreuses. Le Conservatoire Botanique National de Brest a publié par exemple la liste des plantes vasculaires invasives des Pays de la Loire qui comprend 121 plantes en 2013 (Dortel et al., 2013). Nous ne disposons pas de liste à jour pour les espèces animales.
En revanche, la liste européenne est plus restreinte. L’union Européenne s’est focalisée sur les espèces jugées les plus préoccupantes en termes de biodiversité, en prenant en compte l’avis de tous les Etats membres.A ce jour, cette liste comprend :23 espèces végétales, dont 11 sont présentes en Pays de la Loire :
  • Baccharis halimifolia L., 1753 : Séneçon en arbre
  • Cabomba caroliniana A.Gray, 1848 : Cabombe de Caroline, Eventail de Caroline
  • Eichhornia crassipes (Mart.) Solms, 1883 : Jacinthe d’eau
  • Hydrocotyle ranunculoides L.f., 1782 : Hydrocotyle fausse-renoncule, Hydrocotyle nageante
  • Lagarosiphon major (Ridl.) Moss, 1928 : Grand lagarosiphon
  • Ludwigia grandiflora (Michx.) Greuter & Burdet, 1987 : Jussie à grandes fleurs
  • Ludwigia peploides (Kunth) P.H.Raven, 1963 : Jussie rampante
  • Myriophyllum aquaticum (Vell.) Verdc., 1973 : Myriophylle aquatique, Myriophylle du Brésil
  • Elodea nuttallii (Planch.) H.St.John, 1920 : Elodée à feuilles étroites
  • Heracleum mantegazzianum Sommier & Levier, 1895 : Berce du Caucase
  • Impatiens glandulifera Royle, 1833 : Balsamine de l’Himalaya
26 espèces animales, dont 15 présentes en Pays de la Loire :
MAMMIFERES ET OISEAUX
  • Myocastor coypus (Molina, 1782) : Ragondin
  • Nyctereutes procyonoides (Gray, 1834) : Chien viverrin
  • Ondatra zibethicus (Linnaeus, 1766) : Rat musqué
  • Procyon lotor (Linnaeus, 1758) : Raton-laveur
  • Alopochen aegyptiacus (Linnaeus, 1766) : Ouette d’Egypte
  • Oxyura jamaicensis (Gmelin, 1789) : Erismature rousse
  • Threskiornis aethiopicus (Latham, 1790) : Ibis sacré
CRUSTACES DECAPODES
  • Eriocheir sinensis H. Milne Edwards, 1853 : Crabe chinois
  • Orconectes limosus (Rafinesque, 1817) : Ecrevisse américaine
  • Pacifastacus leniusculus (Dana, 1852) : Ecrevisse de Californie, Ecrevisse signal
  • Procambarus clarkii (Girard, 1852) : Ecrevisse de Louisiane
REPTILES
  • Trachemys scripta (Thunberg in Schoepff, 1792) : Trachémyde écrite, Tortue de Floride
AMPHIBIENS ET POISSONS
  • Lithobates catesbeianus (Shaw, 1802) : Grenouille-taureau
  • Pseudorasbora parva (Temminck & Schlegel, 1846) : Pseudorasbora
INSECTES
  • Vespa velutina nigrithorax du Buysson, 1905 : Frelon à pattes jaunes, Frelon asiatique
Cependant, la liste européenne est mise à jour régulièrement. La liste initiale a été mise à jour une fois. Une deuxième mise à jour est prévue d’ici la fin de l’année 2018.