Inscription à la lutte collective chenille processionnaire du chêne ou bombyx cul-brun en Loire-Atlantique

Inscription à la lutte pour 2020 en Loire-Atlantique

Polleniz, en tant qu'association, ne pouvant organiser la lutte collective que pour le compte de ses adhérents, votre inscription a valeur d’adhésion pour 2020. Elle se fait à titre gratuit (seul le règlement de la prestation de lutte contre la chenille processionnaire du chêne et bombyx cul brun vous sera demandé) et ne comporte aucun engagement particulier.

Indispensable pour vous informer des dates de traitement

 

Foire aux questions

Pourquoi faut-il que je traite mes arbres tous les ans ?

La chenille processionnaire du chêne et le bombyx cul brun ont des cycles de développement annuels, avec des niveaux de pullulation variables, mais sans années de non développement. Si des zones non traitées demeurent, elles viendront immanquablement réinfecter les zones traitées.

Pourquoi faut-il que je m’inscrive alors qu’il n’y a pas encore de chenilles sur mes arbres ?

Pour organiser la campagne de lutte collective et les tournées de traitement, les inscriptions doivent être terminées avant le démarrage de la lutte. Cela permet d’anticiper les zones à traiter, d’être efficient sur la courte période de traitement (cycles larvaires d’avril à juillet), et de proposer des tarifs accessibles à tous.

Quels sont les risques de ne pas traiter mes arbres ?

Ne pas traiter les arbres où des chenilles sont présentes engendrera une défoliation plus importante et augmente le risque d’entrer en contact avec les chenilles, entrainant urtication, conjonctivites, problèmes respiratoires ou oculaires pour l’homme, nécrose de la langue pour les animaux.

Le risque est également d’avoir une pullulation de chenilles encore plus importante les années suivantes. Un couple de papillons engendre une colonie de chenilles, soit en général entre 70 et 200 individus, donc au moins une trentaine de couples de papillons reproducteurs l’année suivante.

Qu’est-ce-que le principe de la lutte collective chenille processionnaire du chêne et bombyx cul brun ?

Plus il y aura de personnes à participer à la lutte collective, plus la lutte sera efficace. De plus, lutter collectivement permet de réduire les coûts d’intervention et ainsi rendre la lutte accessible à un plus grand nombre.

Pourquoi n’est-il pas possible de prendre rendez-vous pour le traitement de mes arbres ?

La lutte organisée par Polleniz se fait uniquement de manière collective, il n’est donc pas possible de prendre de rendez-vous de manière individuelle. Pour la lutte au cas par cas, il faut se tourner vers une structure spécialisée dans la désinsectisation.

Est-ce qu’un traitement préventif est possible ?

Le traitement préventif dans le cadre de la lutte contre la chenille processionnaire du chêne et le bombyx cul brun n’est pas possible. La substance active utilisée (bacille de thuringe) a une efficacité de 8 à 10 jours et agit par ingestion quand les chenilles consomment le feuillage. Ces dernières doivent donc être présentes au moment du traitement.

Quelle est la toxicité du traitement ?

Le Bacille de Thuringe est non toxique pour l’homme, les animaux et l’environnement. C’est un produit de biocontrôle, cela désigne un ensemble de méthodes de protection des végétaux basé sur l’utilisation de mécanismes naturels.

Pourquoi le traitement ne se fait plus par voie aérienne ?

Depuis l’Arrêté ministériel de 2011, l’épandage de produits phytosanitaires par voie aérienne dans des zones habitées et fréquentées par le public est interdit.

Le traitement est-il efficace à 100% ?

Le traitement à une efficacité d’environ 85 %. L’élément qui influe sur cette efficacité est principalement la météo :

  • En cas de pluie ou de vent à plus de 19km/h, le traitement ne peut pas avoir lieu pour des raisons techniques (lessivage) ou réglementaires (vitesse du vent)
  • S’il pleut de manière continue dans les jours qui suivent le traitement, les chenilles ne vont pas sortir pour consommer le feuillage, donc ne pas ingérer le Bacille de Thuringe. De telles conditions accélèrent en plus son lessivage et le rendent moins efficace.

D’autres contraintes techniques, telles que la hauteur ou l’accès aux arbres, peuvent limiter la réussite des traitements.

Existe-t-il d’autres méthodes de lutte que le Bacille de Thuringe ?

Contrairement à la chenille processionnaire du pin, il existe peu de méthodes alternatives à la lutte microbiologique au Bacille de Thuringe. Elles sont essentiellement mécaniques (échenillage ou brûlage des cocons) et difficiles à mettre en œuvre.

Peut-il y a voir des chenilles processionnaires du chêne sur d’autres arbres ?

La chenille processionnaire du chêne n’est présente que dans les chênes pédonculés. Le bombyx cul brun est en revanche polyphage et peut habiter de nombreuses essences d’arbres.

Comment différencier la chenille processionnaire du chêne de celle du pin ?

Processionnaire du chêne : présente dans les chênes uniquement, elle ne s’enterre pas car elle fait sa mue à l’intérieur de cocons généralement situés sous les branches charpentières. Stades larvaires au printemps.

 

Processionnaire du pin : présente dans les arbres résineux, stades larvaires à l’automne, descend en procession pour s’enterrer dans le sol afin d’y réaliser sa nymphose.